Action sociale

Quelle compétence pour l’action sociale suivant les territoires ?

Le département (1) :

« L’action sociale du département, dont le coût financier représente en moyenne plus de la moitié de son budget de fonctionnement, concerne principalement :

    . L’enfance : aide sociale à l’enfance (ASE), protection maternelle et infantile (PMI), adoption, soutien aux familles en difficulté financière ;

    . Les personnes handicapées : politiques d’hébergement et d’insertion sociale, prestation de compensation du handicap (PCH, loi du 11 février 2005), maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) ;

    . Les personnes âgées : création et gestion de maisons de retraite, politique de maintien des personnes âgées à domicile (allocation personnalisée d’autonomie : APA) ;

    . Les prestations légales d’aide sociale : gestion du revenu de solidarité active (RSA), dont le montant est fixé au niveau national. ; »

La région (2) :

« La région : le domaine de la formation sociale et sanitaire

La région dispose d’une compétence de planification s’agissant de l’élaboration du schéma régional des formations sociales, de l’agrément des établissements dispensant des formations initiales, de leur financement.

La formation des personnels paramédicaux est également transférée aux régions. »

En résumé (3) :  « Le département : le pivot de l’action sociale »

En bref , pour :

• Une meilleure prise en charge de tous les publics fragilisés,
• Sortir d’une conception palliative et finalement curative de l’action sociale visant d’abord les “publics” dits défavorisés,

Tout en laissant en l’état l’organisation générale de la société (4), nous proposons les trois axes suivants pour refonder l’action et l’aide sociale :

• Favoriser l’implication citoyenne en valorisant les initiatives propices au vivre-ensemble : associations, vie associative, tiers-lieux conviviaux ; développer ainsi l’implication des habitants sur leurs lieux de vie,
Halte aux violences : familiale, entre jeunes et dans l’emploi. Par la prévention, par l’information et par la prise en charge de la personne violente,
• Stopper l’évaporation des services publics dans les territoires et leur redonner tout son sens : gratuité, accessibilité, égalité.

Il s’agit ainsi de viser un horizon post-décroissant dans lequel l’action sociale concernera la protection de la Société dans son ensemble, dans son commun : soit, la protection de la « vie sociale » reconnue comme un bien commun (5)

Slogans, mots-clés percutant pour la communication

Élysée dehors, nos services, nos assoces c’est de l’Or !

Comptons nos heures, car nos vies ont de la valeur !

Patrons, chefs, employés, salariés… le burn-out, c’est non… Alors pointons !

Agissons de pair pour plus de services solidaires

Transports publics : un prix modique pour tous et la gratuité pour les plus démunis

Pour un affichage publique public : que la publicité fasse de la place à la Citoyenneté !

Dégats des lieux

• Disparition des services publics en banlieue et en campagne : santé, sociale, emploi (6),
• Non-recours aux aides sociales par méconnaissance, crainte de stigmatisation ou absence d’alternative au numérique (7),
• Parcours de prise en charge labyrinthique, kafkaïen, opaque voire cryptique, géographiquement éprouvant et finalement décourageant pour le citoyen (8),
• Pressurisation (9) des salariés et employés ruinant vie familiale et sociale (10)
• Violence intra-familiale (11), violence entre jeunes (12)
• Développement des comportements addictifs (13) : tabagie, alcool, drogues, jeux d’argents, jeux vidéo (14), réseaux sociaux (15)
• Les derniers confinements liés au Covid ont mis en exergue le rôle incontournable des associations pour venir en aide aux populations fragilisées (16)
• Le numérique, après sa promesse de facilitation des démarches administratives, devient surtout une excuse (17) pour supprimer les services réels et physiques (18)

Propositions

Implication citoyenne par l’associatif et les tiers-lieux

• Incitation à la création de tiers-lieux associatifs et bienveillance envers les lieux actuels,
• Promotion et retour des MJC,
• Promotion de l’éducation populaire, via une mobilisation des universités et des établissements d’enseignement publics du supérieur vers la population des territoires qui les accueillent,
• Autoriser la musique et les spectacles de rue sans stigmatiser les personnes qui en vivent,
• Incitation à la participation à des associations (cf. le parcours citoyen plus bas),
• Systématisation des conseils municipaux de la Jeunesse, pour responsabiliser les jeunes, les sensibiliser aux enjeux de notre Société et les pousser à s’impliquer,
• Dans les nouveaux projets d’urbanisme, accorder une priorité à la fusion géographique des lieux de vie des jeunes et des anciens,
• Reconnaître les lieux de vies publiques collectifs comme un besoin fondamental de la Cité. Libérer et faciliter leurs accès, qu’ils soient éphémères ou non,
• Pour l’accès aux transports publics – financés par la collectivité via l’impôt : un prix modique pour tous et la gratuité pour les plus démunis,
• Reconnaissance des échanges non institutionnels, comme les marchés aux puces,
• Favoriser des espaces publics pour les activités des jeunes.

Coup d’arrêt à l’évaporation des services publics

• Réouverture des antennes locales des services publics,
• Décloisonnement des différents services pour une prise en charge globale et intégrée du citoyen en difficulté,
• Ne plus proposer de service en ligne ou de numéro vert sans la création d’une antenne physique réelle,
• Remettre la municipalité au cœur du service public en y incluant la présence physique (au moins sous forme de relais) de tous les services administratifs.

Lutte contre les violences

              – Intra-familiale :

• Faire appliquer la Loi permettant l’éloignement des conjoints violents,
• Généralisation des bracelets électroniques,
• Promotion des officines d’aide sociale : sur les lieux de travail, sur les parcours vers le travail,
• Réinvestir les espaces publicitaires pour en faire aussi des espaces d’information contre les violences,
• Débanaliser la pornographie chez les mineurs et alerter sur la logique commerciale de ces sites et des schémas qu’ils véhiculent. Sensibiliser les familles aux contrôles parentaux des outils numériques.

            – Face au patronat, à la hiérarchie

• Ne plus tolérer les cadres de travail dévorant le temps et la vie des femmes, des hommes – propices tant au burn-out qu’à une démission de ses devoirs envers la Société, en particulier familiaux : compter ses heures via un système public national,
• Adopter un statut protégeant les lanceurs d’alerte. En particulier : accorder une aide pour pallier les conséquences de leur action sur leur vie quotidienne,
• Mettre en place une contribution des organisations indexée sur l’état de santé des employés,
• Créer une institution publique universelle et gratuite remplaçant les prud’hommes ; une instance qui informe, défend et protège tout travailleur : ouvriers, salariés, patrons, employés, cadres du public ou du privé,
• Créer un parcours « citoyen » permettant de disposer de nouveaux droits (mandat social, électoral, etc.) pour assumer des responsabilités collectives, mais aussi pour les personnes ayant commis des actes de violence. L’objectif étant de s’assurer que les personnes en situation de responsabilité sont conscientes de la portée de leurs actes. De même pour les personnes ayant commis des violences :
      . visite aux services d’urgences des hôpitaux ;
      . visite dans les prisons, en milieu carcéral ;
      . visite dans les services psychologiques des hôpitaux, en particulier pour les secteurs professionnels propices au burn-out, et pour les personnes en situation de commandement ;
      . visite dans les services de soins palliatifs, à partir du Lycée ;
      . visite dans les services mortuaires ;
      . stage en association caritative ;
      . stage en permaculture, pour découvrir la terre et son travail, connaître l’origine de nos aliments, favoriser la réinsertion sociale et proposer aux personnes dont les agissements trahissent un besoin de défoulement.

Il s’agit aussi de stopper l’infantilisation galopante et de rendre palpable la réalité physique de la violence. En ce sens, si ces visites et stages ne sont pas obligatoires, il faut les envisager comme conseillés à tous.

• Retour aux fondamentaux pour l’architecture des établissements scolaires et de repos pour personnes âgées, en particulier en prenant en compte l’avis des personnes ou usagers. Objectif : sortir la violence de l’architecture même,
• Fin de toute publicité pour les produits addictifs (alcool, jeux vidéos, jeux d’argent, crédit à la consommation…),

Liste des références

(1) https://www.vie-publique.fr/fiches/19620-quelles-sont-les-competences-exercees-par-les-departements

(2) https://www.wikiterritorial.cnfpt.fr/xwiki/bin/view/vitrine/L%27action%20sociale%20des%20collectivit%C3%A9s%20territoriales#H3.LarE9gion:ledomainedelaformationsocialeetsanitaire

(3) https://www.wikiterritorial.cnfpt.fr/xwiki/bin/view/vitrine/L’action%20sociale%20des%20collectivit%C3%A9s%20territoriales#H2.LedE9partement:lepivotdel2019actionsociale

(4) Kate Pickett & Richard Wilkinson, Pour vivre heureux vivons égaux !, Les Liens qui Libèrent, février 2019.

(5) Le « bien commun vécu » de François Flahault,
https://journals.openedition.org/developpementdurable/5173

(6) https://www.lagazettedescommunes.com/667810/le-senat-alerte-sur-le-recul-des-services-publics-dans-les-territoires/

(7) https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/sites/default/files/2020-10/dd57.pdf

(8) https://nouvelle-aquitaine.drdjscs.gouv.fr/sites/nouvelle-aquitaine.drdjscs.gouv.fr/IMG/pdf/le_non-recours_aux_droits_au_sein_du_poitou-charentes_vd.pdf

(9) https://www.inrs.fr/risques/epuisement-burnout/ce-qu-il-faut-retenir.html

(10) https://www.village-justice.com/articles/BURN-OUT-Les-droits-obligations-salarie-employeur,23085.html

(11) https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/pendant-le-confinement-les-signalements-pour-des-violences-conjugales-et-intrafamiliales-ont-sensiblement-augmente_3962527.html

(12) https://www.liberation.fr/societe/ville/violences-chez-les-jeunes-il-ny-a-plus-dintermediaire-pour-gerer-les-tensions-20210312_OI46RMUBIZHERBLRLJ77MCVHVA/

(13) https://www.la-croix.com/Actualite/France/L-inquietant-developpement-de-la-consommation-de-drogue-en-France-2015-11-03-1376080

(14) https://sante.lefigaro.fr/article/l-addiction-aux-jeux-video-est-desormais-reconnue-comme-une-maladie-par-l-oms/

(15) https://boulevardduweb.com/addiction-reseaux-sociaux/

(16) https://www.huffingtonpost.fr/entry/lepidemie-de-covid-19-a-revele-le-role-des-associations-nous-devons-les-soutenir_fr_60410999c5b6ff75ac421510

(17) https://www.force-ouvriere.fr/services-publics-la-dematerialisation-a-ses-limites

(18) https://www.liberation.fr/debats/2016/11/22/l-administration-numerique-ne-doit-pas-accelerer-l-exclusion-sociale_1530177/